Le dimanche 15 mai, le Jazz Club de Saint-Leu reçoit Ninine Garcia, un des guitaristes de jazz manouche les plus emblématiques.

Ce fabuleux guitariste de La Chope des Puces de St-Ouen est le gardien du temple de la guitare manouche à Paris.

Le concert aura lieu à la Maison Pour Tous,  64 rue du Château à Saint-Leu-la-Forêt.

 
Ninine Garcia.jpg

Musiciens

 

Ninine GARCIA

Rocky GARCIA

Gilles BARIKOSKY

Claudius DUPONT

 

guitare

guitare rythmique

p

saxophone

b

contrebasse

Ninine GARCIA (guitare)

Ninine GARCIA a été bercé par la musique gitane de son père Mondine GARCIA. Il a repris le flambeau familial pour devenir l’un des guitaristes de jazz manouche les plus marquants de ces dernières années.

Auteur – compositeur, il perpétue avec respect la mémoire, la richesse de la culture, le patrimoine et la musique de Django dans la plus pure tradition.

Rocky GARCIA (guitare rythmique)

Dès l’âge de 5 ans son père Ninine GARCIA lui met une guitare dans les mains en espérant qu’il perpétue la relève familiale. De ce jour-là, il ne quittera plus son instrument.

A 15 ans, il débute ses premiers concerts en accompagnant son père dans les clubs de Jazz parisiens : Duc des Lombards, Sunset, Baisé Salé etc… Fort de cette expérience, il se retrouve sur les scènes de festival à jouer avec des artistes prestigieux tels que Sylvain LUC, Didier LOCKWOOD, Marcel AZOLA, Thomas DUTRONC, Florin NICULESCU …

 

Gilles BARIKOSKY (sax)

Saxophoniste ténor au son et au style à la croisée des influences de Dexter GORDON, Joe HENDERSON et John COLTRANE, Gilles BARIKOSKY est présent sur les scènes et festivals de jazz depuis une vingtaine d’années. Il est depuis 1998 le complice de la chanteuse Sonia CAT-BERRO, pour qui il écrit la musique du répertoire de son quintet, formation avec laquelle il participe à de nombreux cd, concerts et tournées. Il joue aussi ses propres compositions au sein de son quartet

 

Claudius DUPONT (contrebasse)

Voilà un contrebassiste comme les apprécient les musiciens : générosité du son, dynamisme du geste, pugnacité quand l’affaire « ronfle » bien… Claudius sait aussi « envoyer du bois » dans les chorus solidement et joliment charpentés. Par-dessus tout, il ne perd jamais de vue l’essentiel de sa « mission » dans un tel contexte : le maintien d’une pulsation rythmique fondamentale pour l’envol des solistes : le swing, encore et toujours …